La Maison des auteurs vous accueille !

Suivez l’utilisation de vos images

PixTrakk vous permet de tracer (et d'agir) les exploitations illégales de vos photos et dessins sur internet et dans la presse papier. Les auteurs de la Scam bénéficient du service global de Pixtrakk pour 12 € par an (au lieu de 456 €).

Protéger un projet avec Clicdépôt

clicdepot

Adhérer à la Scam

• Journalistes salariés de l’audiovisuel public (France Télévisions, INA, LCP-AN et Public Sénat, Radio France, AFP)

Que vous soyez permanents, CDD ou pigistes, vous devez adhérer à la Scam pour percevoir vos droits d’auteur à l’occasion des exploitations dites « secondaires » de vos reportages (ventes, cessions commerciales, mises en ligne…). L’adhésion est gratuite.

• Journalistes de l’audiovisuel (hors salariés de l’audiovisuel public)

Vous devez adhérer à la Scam et déclarer vos reportages et documentaires audiovisuels en vous reportant directement à la rubrique dédiée.

• Journalistes de presse écrite ou électronique

Que vous soyez permanents, CDD ou pigistes, vous devez confier un mandat de gestion à la Scam pour percevoir vos droits de reprographie et de copie privée numérique lors de l’exploitation secondaire de vos articles.

Déclarer une œuvre à la Scam

Pour percevoir ses droits d’auteur, le journaliste doit déclarer ses œuvres à la Scam. Chaque nouvelle œuvre doit faire l’objet d’une déclaration dans les trois mois qui suivent sa diffusion.

Percevoir vos droits

Le statut du journaliste répond à deux logiques celle du droit du travail et celle de la propriété intellectuelle. Si le Code du travail attribue une présomption de salariat à tout journaliste travaillant régulièrement dans le domaine de la presse écrite ou de l’audiovisuel, le Code de la propriété intellectuelle l’investit également de la qualité d’auteur ou d’autrice. Ses reportages, articles, photographies sont en effet protégeables par le droit d’auteur. Ce double statut confère plusieurs droits.

Concourir au Prix Albert Londres

L’association du Prix Albert Londres, créée en 1933, est totalement indépendante de la Scam, mais depuis 1984, la prestigieuse association a confié sa gestion administrative à la Scam. Tous les journalistes âgés au plus de 40 ans peuvent concourir pour le Prix Albert Londres, LE prix des journalistes francophones.

Obtenir une bourse

Cette aide est ouverte aux journalistes, pigistes, parmi celles et ceux qui ne sont pas salariés permanents d’une entreprise de presse. Ces bourses d’un montant de 6.000 euros maximum sont attribuées pour permettre aux lauréats d’approfondir et de mener à bien un projet francophone, ambitieux et singulier, de thème libre.
De septembre à juin, la responsable de l’aide à la création Brouillon d'un rêve assure des permanences individuelles le premier mercredi de chaque mois entre 14h et 18h pour répondre aux questions, sur rendez-vous

Louer la salle Charles Brabant

Depuis 2000, la Scam met à disposition des auteurs, membres de la Scam, une salle de projection équipée de matériel numérique, un espace de réception et 300 cartons d’invitation. Toutes les œuvres relevant du répertoire de la Scam peuvent y être présentées.

Venir à la maison Agnès Varda des auteurs et des autrices

En 2012, la Scam a inauguré de nouveaux espaces dédiés aux auteurs et à la création pour encourager les collaborations, développer les projets, faire vivre les œuvres. Vous cherchez un lieu à Paris où travailler, faire des recherches, montrer vos films, donner des rendez-vous professionnels ? Alors poussez la porte de la Maison des auteurs.